Le fauteuil bridge, le siège des années Art Déco

Apparu dans la première moitié du 20e siècle, le fauteuil bridge tire son nom de son utilisation autour des tables de jeux.

Le siège des années Art Déco, de 1920 à 1930

Fauteuil bridge de 1967 rénové, vu de profil. Tissu : Casal Aqua clean

Ce fauteuil à l’allure aérienne, légère, simple et tellement élégante est très maniable. C’est un petit fauteuil de bureau ou de salle à manger, dont la renommée n’est plus à faire.

Il était souvent placé autour des tables de jeux, très en vogue à cette époque, ce qui lui a valu son nom de fauteuil bridge. Sa réalisation était l’oeuvre d’artisans-ébénistes.

Fauteuil bridge de 1967 rénové - Tissu : Casal Aqua clean et coussin gris et orange

Sa production s'industrialise dans les années 50

À la suite des Trente Glorieuses et avec l’augmentation du pouvoir d’achat, les designers vont s’emparer de cet emblème des années Art Déco et le décliner sous des formes très variées, l’habiller de nouvelles matières, cuir, skaï et de nouvelles couleurs, pour mieux l’intégrer dans les nouveaux habitats.

Une place de choix lui sera réservé dans les décorations intérieures, des plus populaires aux plus bourgeoises, et ce jusqu’à nos jours.

Un siège qui allie les atouts de la chaise et du fauteuil

Détail fauteuil bridge - Tissu : Casal Aqua clean
Détail d'un fauteuil brigde

S’il possède le gabarit d’une chaise, ce siège vintage propose néanmoins le confort de ses accoudoirs et de son dossier enveloppant. Sa popularité tient également au fait que sa structure légère, généralement en bois, lui permet de trouver sa place partout dans la maison !